Aurélie Lierman

Politics Of The Voice s’intéresse à l’un de mes artistes contemporains préférés, Yannis Kyriakides, né à Chypre en 1969, artiste sonore et improvisateur, compositeur prolifique et lauréat de prix internationaux. Centrées sur la relation entre musique et langue, nombre de ses compositions et installations sonores utilisent la parole, la vidéo et la musique d’une façon très singulière.
J’ai choisi de démarrer mon programme Politics Of The Voice avec Anosmia (2013), une composition issue de ma propre production, dans laquelle je cite Yannis Kyriakides, … littéralement. J’ai en effet capturé des interventions de Kyriakides, puis monté les samples de sa propre voix dans quelques-uns des moments clés de Anosmia. Le texte que je récite dans cette pièce s’intitule «Politics Of The Nose», un poème de l’écrivain rwandais David Mwambari.

AURELIE LIERMAN . Politics Of The Voice

• Anosmia [0’00 « – 43’38 »] est une réflexion abstraite sur le fait absurde qu’une infime partie du corps, le nez, a joué un rôle clé dans le génocide rwandais (1994). Au début des années 90, des extrémistes hutus ont commencé à diffuser des messages haineux sur la radio publique contre les Tutsi. Des millions de Hutus modérés ont ainsi été manipulées et en Avril 94, cette machine de propagande a dégénéré en une guerre civile sanglante. Durant quatre longs mois, toute une nation a fantasmé sur «l’ennemi», qui bien souvent était désigné parmi les proches et les semblables : celui qui tuait avait même peur que son propre corps soit confondu avec celui de l’”ennemi”. Distinguer un «vrai Tutsi» d’un « vrai Hutu » était de toute façon quasi impossible en raison des mariages et de la mixité sociale. Ainsi, pendant cette période de guerre et de terreur, des décisions difficiles ont dû être prises souvent dans l’urgence : par exemple, Que faire si vous étiez marié à une Tutsi et que vous aviez eu des enfants avec «l’ennemi de sang »? En 1994, les meurtres brutaux perpétrés au sein d’une même famille ont été innombrables ! La longueur du nez était décisive pour classer l’ennemi. Même si votre passeport disait que vous étiez «Hutu», si vous aviez un nez long et mince, vous étiez considéré comme un Tutsi, et il fallait alors se cacher ou s’enfuir pour sauver sa vie. Aujourd’hui, il est interdit par la loi d’utiliser le mot Tutsi ou Hutu …
Anosmia a remporté le 1er prix au Festival international Monophonic 2014, Bruxelles
La deuxième partie du programme Politics Of The Voice [43’38 « – 01h25’44 »] est un aperçu du travail de Yannis Kyriakides, et présente trois de ses compositions emblématiques : conSPIracy cantata, the buffer zone and Naked Lunch.

 

• conSPIracy cantata (2000) est une cantate électronique qui juxtapose deux formes de communication cryptée: d’une part, le monde de l’espionnage et de la clandestinité avec la transmission radio à ondes courtes (utilisée par ex durant la guerre froide), et d’autre part la mise en circulation des énigmes de l’ antique oracle de Delphes.
Les deux supports ont été utilisés comme outils de machination politique.
conSPIracy cantata a remporté le 1er prix international Gaudeamus Music Week 2000, Amsterdam

[Album-extraits]
# Transmission CIA Intercept
# Courtoisie Notes CIA

• The buffer zone (2004) est une oeuvre audio-visuelle qui explore le thème de la frontière et de la séparation. Durant la performance, l’espace qui accueille le public est divisé en deux moitiés par des écrans suspendus. De part et d’autre, un musicien (piano et violoncelle) joue des duos imaginaires avec un instrument virtuel. Au centre, un personnage (chanteur / acteur) représentant un soldat de l’ONU garde la zone tampon et circule librement d’un côté à l’autre.
L’image centrale projetée reflète l’état interne du soldat de l’ONU. Le soldat doit faire face à son propre ennui, sa dislocation et son assignation dans une terre sans homme, désolée, où sa mission principale consiste à aviser et éloigner les intrus.
Basée sur des entretiens et des enregistrements de soldats de l’ONU à Chypre, la pièce explore les tensions et les limbes constituées de paysages intérieurs et extérieurs, flottants entre différents états physiques et mentaux.

[Album-extraits]
# 16:05
# 18:22
# 18:40
# 20:00

• Naked Lunch (2013) est un ensemble de compositions inspirées par le célèbre livre « Le festin nu « de William Burroughs, et créées pour un spectacle de danse de la compagnie Club Guy and Roni. L’intention musicale tourne autour de l’idée de la polyphonie des voix dans  » Le festin nu « . Voix décomposée en son, texte, énonciation, et communication gestuelle. L’une des influences dans le développement de cette approche pour la pièce a été l’essai de Ian MacFadyen  » The Mouth Inside: The Voices of Naked Lunch « , où il rédige une liste des états vocaux qui sont évoqués dans le livre, avec des mots clés tels que Merging, Mouthing, Ventriloquizing, Shapeshifting, Desanitizing, Elegizing, Telegraphing, etc Il y a également plusieurs chansons pop des années 50 et 60 utilisées dans cette pièce: “Shakin’ All Over” by Johnny Kidd and the Pirates, “I’ve Had It” by the Bell Notes, and “Greenfields” by The Brothers Four.

[Extraits du prochain album Naked Lunch avec la participation de Slagwerk Den Haag et Silbersee]
# Smell Down Death
# Like Replicas
# Speed Days
# Gut Thoughts
# La la la terminal State

 

Aurélie Lierman (photo ArtInside, Basel 2015)

——

 

http://synradio.fr

About:

Categories: radio