loginlogin

modisti

Luc Ferrari . Far​-​West News nº 3


Prescott ressemble un peu á une ville européenne. Il y a des rues, on peut y marcher à pied. Il y a même des gens qui se promènent, certains sont assez percing. Ici on peut dire que l’on a une meilleure intelligence avec la population qu’à Paris, oú le moindre coup d’oeil est considéré comme une agression. Aux alentous, c’est le désert, il n’y a pas un minimum de mer à l’horizon, y compris 2000.
Monika est de plus en plus présente à la Télé, elle est aussi de plus en plus grosse. Je pense que si j’étais elle, je ne me baladerais pas en short. Justement le lendemain elle est en short. Clinton a les traits tirés. On dirait qu’il va bientôt y avoir des frappes.
Je suis habitué au désert, une voiture toutes les heures, ça va. J’exagère.
En arrivant à Los Angeles je suis terrifié. Il y a des voitures partout. Nous descendons au début de Welshire Boulevard, l’hôtel est à l’autre bout, mais au moins c’est la bonne route.
Une heure par´es on roule encore.
On sait que la civilisation est là à quelques signes caractéristiques, il y a des buildings, des maisons qui ne sont pas sur roulettes, même des gens habille´es en costume, des femmes élégantes et maquillées, un piano bar qui joue post moderne.
Des amis nous emmènent vers les nuits folles de Los Angeles.
Je continue mes enregistrements.
J’irai jusqu’au bout du voyage.